Plantes en pot: Pelargonium, Pelargoinio, Géranium, Géraniums, Pelargonium angulosum, Pelargonium crassicaule, Pelargonium crispum, Pelargonium cucullatum, Pelargonium x domesticum ou P. macrantum, Pelargonium echinatum, Pelargonium echinatum, Pelargonium fulgidum, Pelargonium grandumumumumumumumumumumumumumumum Pelargonium quercifolium, Pelargonium tomentosum, Pelargonium zonale ou Geranium zonato

Plantes en pot: Pelargonium, Pelargoinio, Géranium, Géraniums, Pelargonium angulosum, Pelargonium crassicaule, Pelargonium crispum, Pelargonium cucullatum, Pelargonium x domesticum ou P. macrantum, Pelargonium echinatum, Pelargonium echinatum, Pelargonium fulgidum, Pelargonium grandumumumumumumumumumumumumumumum Pelargonium quercifolium, Pelargonium tomentosum, Pelargonium zonale ou Geranium zonato



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Classification, origine et description

Nom commun: Pelargonio, Geranio.
Gentil: Pelargonium.

Famille: Géraniacées.

Étymologie: du grec "pelargos", cigogne, pour la similitude des fruits avec le bec de cet oiseau.
provenance: Afrique du sud.

Description du genre: comprend environ 250 espèces de plantes suffrutiquantes ou arbustives à tige charnue, à feuilles alternes, à pétioles d'environ 10 cm de long, pointues, formées de lobes (une dizaine même si ce n'est pas très évident), à marge dentée et nervures apparentes, légèrement tomenteuses et parfumé. Les fleurs apparaissent, rassemblées en inflorescences à bractées, au sommet des tiges florales et sont formées de cinq sépales, étroits et finement tomenteux et de cinq pétales ovales et arrondis sur le dessus. La floraison s'étend du printemps à l'automne et est suivie de la production de baies qui amènent un long bec vers le haut. Les hybrides Pelargonium x hortorum sont souvent, mais à tort, appelés «géraniums zonaux».

Hybride zonal Pelargonium - Géranium (site photo)

Espèces et variétés

Pelargonium angulosum: a des fleurs violettes.

Pélargonium crassicaule: produit des fleurs blanches striées de rouge.

Pelargonium crispum: cette espèce a de petites feuilles arrondies, trilobées, aux bords dentelés ou ébouriffés et portées par de fines tiges, atteignant 60 cm de haut. La feuille de feuille si frottée émet un parfum agréable et caractéristique. De la fin du printemps au début de l'automne, il produit des fleurs roses ou violet clair de 2,5 cm de large. qui apparaissent, regroupés en groupes de 2-3 spécimens, sur de courtes tiges. Il pousse généralement jusqu'à 50 cm. En hauteur.

Pelargonium cucullatum: cette espèce, qui peut atteindre jusqu'à 80 cm de hauteur, a un système capillaire très développé. Il fait partie des espèces qui ont donné naissance au groupe d'hybrides qui composent P. x domesticum.

Pelargonium x domesticum ou P. macrantum ou géranium royal ou géranium de fleuristes: en réalité ce n'est pas une espèce réelle, mais un groupe d'hybrides, issus du croisement entre P. cucullatum, P. fulgidum et P. grandiflorum. Ce sont des plantes faciles à cultiver, buissonnantes, à port dressé qui ont des feuilles arrondies, de 8 cm de large, rugueuses au toucher et à bords dentelés. Les fleurs, qui apparaissent à l'aisselle des feuilles supérieures des tiges et des jeunes branches, rassemblées en parapluies d'une dizaine de spécimens, mesurent 5 à 7 cm de large, en forme d'entonnoir avec les pétales ébouriffés qui peuvent prendre toutes les nuances de couleur du blanc au violet. Sur le marché, il existe de nombreuses variétés parmi lesquelles on se souvient: "Aztec", avec des fleurs rouges avec des veines violettes et des magini blancs; "Caprice", à fleurs roses à taches brunes; "Grand Slam", à fleurs mauves avec les pétales supérieurs tachés de cramoisi; "Lord Bute", avec des fleurs roses tachetées.

Pelargonium echinatum: ressemble étroitement à P. crassicaule en raison des fleurs blanches striées de rouge.

Pelargonium fulgidum: il est très similaire à P. cucullatum et fait partie des espèces qui ont donné naissance au groupe d'hybrides qui constitue P. x domesticum.

Pelargonium grandiflorum: a de grandes fleurs blanches ou roses avec des veines rouges pourpres. Cette espèce fait également partie des trois qui ont donné naissance au groupe d'hybrides qui composent P. x domesticum.

Pelargonium graveolens ou rose géranium: cette espèce a des feuilles palmées qui dégagent un agréable parfum de rose. De juin à octobre, il produit des inflorescences formées par une douzaine de fleurs roses tachetées de rouge foncé au centre. Il pousse jusqu'à un mètre de hauteur.

Pelargonium peltatum ou lierre de géranium: cette espèce a une forme rampante et pendante, avec des tiges anguleuses et charnues, qui portent des feuilles semblables à celles du lierre, brillantes, arrondies, vert clair, jusqu'à 8 cm de large. De mai à octobre, il produit des fleurs roses, blanches ou rouges tachetées, de 4 cm de large, étoilées et rassemblées en parapluies portés par des tiges fines et longues. Parmi les variétés sur le marché on trouve: "Blue Peter", à fleurs mauves; "The Elegant", avec des fleurs blanches; "Madame Crousse", à fleurs doubles roses; "Sir Percy Blakeney", avec de belles fleurs cramoisies.

Pelargonium quercifolium: cette espèce a des feuilles triangulaires, tomenteuses et aromatiques, aux marges ondulées. D'avril à juin, elle produit des fleurs roses veinées de pourpre.

Pelargonium tomentosum: cette espèce a une habitude rampante. Les feuilles, palmées et tomenteuses, frottées, dégagent un agréable parfum de menthe. Les fleurs sont blanches.

Pélargonium zonal o Géranium zoné: les feuilles de cette espèce ont une tache noire au centre. Il produit des fleurs de différentes couleurs. Aujourd'hui, ce nom indique également un groupe d'hybrides, P. x hortorum dérivé principalement du croisement entre P. zonale et P. inquinans. Ce sont des plantes buissonnantes, qui atteignent généralement 30 à 60 cm. de hauteur (dans certains cas, même 120 cm.). Ils ont des tiges épaisses et des feuilles arrondies de 8 à 13 cm de large, caractérisées par la présence d'une zone en forme de fer à cheval, de couleur contrastante, dont dépend la définition "zonale", qui peut être unie ou avec des stries rouges , orange ou blanc crème. Du printemps à l'automne, ils produisent, en continu, des fleurs de 4 cm de large, à corolle simple ou double, qui peuvent prendre toutes les nuances de couleur du blanc au rose, en passant par le rouge et fleurissent rassemblées dans des parapluies arrondis, portées par des tiges de 20- 25 cm. de longueur. Sur le marché, il existe de nombreuses variétés parmi lesquelles on mentionne: "Apple Blosson Rosebud" à fleurs blanches aux bords teintés de rose; "Belvédère" à fleurs roses; "Elisabeth Cartwright" aux fleurs carmin et blanches; "Gustave Emich" à double fleurs rouge vermillon; "Hermione" à fleurs doubles blanches; "King of Denmark" à fleurs doubles rose saumon; "Mme. E. G. Hill », à fleurs rose clair; "Paul Krampel", avec des fleurs vermillon voyantes. Parmi les variétés cultivées principalement pour la beauté du feuillage, on trouve: "Black Vesuvius", avec des feuilles rouge-brun et des fleurs écarlates; "" Celsea Gem ", avec des feuilles vertes et blanches; "Cristal Palace Gem", aux feuilles vertes et jaune foncé; "Happy Thought" avec des feuilles vert vif caractéristiques avec une zone centrale jaune crème et de belles fleurs rouges; "Mme. Henry Cox », qui présente des feuilles gris-vert avec des bandes jaunes et rouges et des fleurs rose saumon. Parmi les variétés naines, entre 15 et 30 cm de hauteur, on trouve: "Carolyne"; avec des fleurs roses; "Dick's White", à fleurs doubles et blanches; «Madame Salleron», aux feuilles imprégnées de blanc.

Pelargonium peltatum - Lierre géranium (site web photo)

Pelargonium quercifolium (Jardin botanique de Berlin) (photo du site Web)

Exigences environnementales, substrat, fertilisations et précautions particulières

Température: la température minimale hivernale ne doit pas être inférieure à 7-10 ° C, tandis qu'en été, elle peut facilement tolérer des températures élevées.
Lumière: a besoin de beaucoup de lumière et tolère également le soleil direct, pendant quelques heures par jour.
Arrosage et humidité ambiante: arrosez régulièrement pendant la période végétative (chaque fois que la surface du pot semble sèche; généralement tous les 2 jours, pendant les périodes très chaudes également quotidiennement); réduire les doses en hiver (uniquement pour empêcher le sol de se dessécher complètement; généralement tous les 10 à 15 jours), pour permettre à la plante de se mettre au repos végétatif.
Substrat: Sol de tourbe.
Fécondations spéciales et astuces: d'avril à septembre fertiliser toutes les 2-3 semaines. Retirez les feuilles et les inflorescences séchées en coupant les tiges au niveau de la première paire de feuilles sous les fleurs. Ils sont rempotés chaque année au printemps.

Multiplication et taille

Multiplication: ils se multiplient très facilement en plaçant des boutures de racines, de 8 à 10 cm de long, dans des racines remplies d'un compost de tourbe et de sable, qu'il faut maintenir humide, à l'ombre légère et à une température de 16-18 ° C . Les boutures peuvent être plantées en mars ou en été; dans le premier cas, les plantes obtenues resteront plus petites. Une fois la racine obtenue (généralement après 6 semaines), elles sont transplantées dans des pots plus grands et atteignent 15 cm. en hauteur, ils sont coupés pour stimuler la production de nouvelles branches.
Taille: ils doivent être taillés au printemps, en coupant les branches au 1/3 de leur longueur.

Maladies, ravageurs et adversités

- Feuilles qui se fanent et tiges qui jaunissent: la plante est en position trop ombragée.

- Base de la tige qui devient noire: excès d'arrosage qui a provoqué une pourriture radicale. La plante doit être éliminée pour éviter que les moisissures ne s'y déposent, ce qui peut également devenir dangereux pour d'autres spécimens.

- Feuilles basales qui jaunissent et présentent des taches sombres: manque d'eau.

- Pucerons: attaquent les feuilles et les fleurs. Ils sucent la sève et rendent la plante collante. Ils sont éliminés en lavant la plante et en la traitant avec des insecticides spécifiques.

- Aleurotidae: ils peuvent attaquer les feuilles. Ils sont reconnus car secouer la plante provoque l'apparition d'un "nuage blanc" de petits insectes volants. Ils se battent avec des produits spécifiques.

- Les cochenilles du coton: peuvent attaquer les plantes, en particulier dans les climats chauds et secs. Il faut les retirer, traiter la plante avec un produit anticoccidique et augmenter le taux d'humidité (la pulvérisation et le lavage des feuilles permettent d'éliminer les cochenilles à l'état larvaire). Au lieu du produit chimique, les parties touchées peuvent être frottées avec un coton-tige imbibé d'eau et d'alcool.

- Cochenilles brunes: elles se produisent avec la formation de pousses brunes (déterminées par la petite "coquille") et donnant à la plante un aspect noirâtre et collant (en raison de la production par la plante de substances sucrées qui la rendent sujette à l'attaque des champignons et fumaggini). Ils sont combattus en les retirant et en traitant la plante avec un produit anticoccidique ou en frottant les parties affectées avec un tampon imbibé d'eau et d'alcool.

- Virose du pélargonium: elle se produit avec l'apparition de taches chlorotiques claires sur les feuilles. Plus tard, la plante entière se déforme et se ratatine. Les plantes affectées doivent être jetées.

- Moisissure grise: affecte les boutures et les plantes adultes. Elle se manifeste par l'apparition d'un feutre gris sur les parties touchées. Il est combattu avec un anticryptogamique spécifique.


Vidéo: Découvrir les géranium et bien les planter - Truffaut